À propos des observations météorologiques 


Vous voulez en savoir plus sur les outils et les systèmes de notations utilisés pour les observations météorologiques ? Vous avez commencé votre travail de transcription et voulez comprendre ce qui est inscrit sur les pages du registre ? Vous vous demandez ce qu’est un baromètre ? Vous êtes au bon endroit ! Renseignez-vous sur les instruments de mesure météorologique, sur les différents types d’observation météorologique ainsi que sur les abréviations communément utilisées.

Instruments de mesure météorologique


 Barometer (baromètre)

• Le baromètre mesure la pression atmosphérique. En mesurant la pression atmosphérique de différents emplacements, on dégage des tendances qui nous renseignent sur le fonctionnement de l’atmosphère. La hauteur barométrique indique la direction des vents et si ces derniers amèneront avec eux un temps chaud ou froid, de la pluie ou de la neige, une tempête ou un ciel clair. 


barometer

Wet bulb thermometer/ dry bulb thermometer (thermomètre mouillé/ thermomètre sec)

  • Les thermomètres mouillé et sec mesurent l’humidité de l’air. L’écart entre les températures lues par ces thermomètres est utilisé pour calculer la pression de la vapeur, l’humidité relative et le point de rosée. 

Wind Vane (girouette)

  • La girouette indique la direction du vent. 

Anemometer (anémomètre)

  • On mesure la vitesse du vent en mesurant la vitesse de rotation de l’anémomètre durant un temps précis. 
  • L’Observatoire de McGill a utilisé plusieurs méthodes de mesure du vent à travers les années. Les données ont été notées dans un registre à part. Par conséquent, les colonnes « Anenometer » des registres sont souvent vides, à l’exception de la période allant de 1884 à 1900. Durant cette période, les observateurs y ont plutôt noté les données mesurées par les baromètres et les relevés des thermomètres de l’hôtel de ville de Montréal. Cette méthode d’annotation, quoiqu’efficace pour les observateurs du XIXe siècle, porte à confusion pour les chercheurs et les citoyens scientifiques du XXIe siècle !

Thermometer (thermomètre)

  • Les thermomètres servent à mesurer la température. Chaque thermomètre comportant une série d’erreurs instrumentales particulière, les pages des registres comprennent une colonne pour l’observation initiale et une colonne pour la donnée corrigée. 
  • La température la plus basse survient généralement à la fin de la nuit, vers le lever du soleil. La température la plus haute survient généralement au milieu ou à la fin de l’après-midi, vers 15h. Les observateurs ne notaient généralement les températures minimale et maximale qu’une fois par jour. La plupart du temps, les colonnes de température des registres sont donc vides. 

Types d’observations


Clouds (nuages)

     Les observateurs n’utilisaient pas d’instruments sophistiqués afin de classifier les différents types de nuages. Ils comparaient plutôt ce qu’ils voyaient dans le ciel à des images de nuage. 

Ils ont classé les nuages par type, décrit leur apparence et leur taille, puis indiqué s’ils produisaient de la pluie, de la neige ou d’autres sortes de précipitation.

Les nuages sont définis selon l’étage où ils se forment dans le ciel, soit l’étage « upper » (« supérieur ») ou « lower » (« inférieur »). Pour chaque étage, les observateurs ont noté la quantité de nuages, leurs types ainsi que la direction de laquelle ils provenaient. 

Weather (météo)

     L’observation appelée « weather » semble de prime abord l’une des plus importantes du registre. Elle est pourtant beaucoup plus difficile à classifier et à noter que d’autres mesures provenant d’instruments. Dans les premiers registres, la météo était notée en toutes lettres le jour de l’observation, par exemple « rain » (« pluie ») ou « fog » (« brouillard »). À partir de la fin des années 1870, cependant, les observateurs utilisent des symboles internationaux (avec quelques variations particulières au Canada). Consultez notre liste de symboles en cliquant ici.

Phenomena (phénomènes)

     Les observateurs notent tous les phénomènes optiques qu’ils observent dans le ciel dans la colonne « Phenomena », par exemple les arcs-en-ciel ou les halos. Ils utilisent des symboles, que vous pouvez consulter dans la liste ci-dessous.

Aurora (aurore)

   Une aurore, aussi appelée « aurore boréale », est un phénomène lumineux naturel, provoqué par l’interaction de particules terrestres et solaires. Les observateurs classent les aurores par leur niveau d’intensité (allant de I à IV).


Abréviations et symboles 


Direction du vent 

  • N - North (nord)
  • NNE - North North East (nord-nord-est)
  • NE - North East (nord-est)
  • E – East (est)
  • ESE – East South East (est-sud-est)
  • SE – South East (sud-est)
  • SSE – South South East (sud-sud-est)
  • S – South (sud)
  • SSW – South South West (sud-sud-ouest)
  • SW – South West (sud-ouest)
  • WSW – West South West (ouest-sud-ouest)
  • W – West (ouest)
  • WNW – West North West (ouest-nord-ouest)
  • NW – North West (nord-ouest)

Types de nuages 

  • Ci/C - Cirrus: haute altitude, en forme de filaments 
  • Ni/N - Nimbus: produit des précipitations 
  • St/S - Stratus: couche nuageuse uniforme 
  • Cu/K – Cumulus: moutonné, dense
  • Cust – Cumulo-stratus
  • Cicu – Cirrus-cumulus
  • Clear – Indique un ciel clair, sans nuages
  • Hid/Hidden – L'observateur ne peut pas voir, généralement à cause de la noirceur
  • Fog/Foggy – L'observateur est entouré de brouillard
  • Haze – Lorsque de la brume ou de la brume sèche, composée de vapeur d'eau, donne une visibilité réduite
  • Smoke – Indique la présence de fumée

Guide des symboles 

Les observateurs utilisent souvent des symboles ou abréviations afin de produire des descriptions météorologiques plus concises. Parfois, une lettre et un symbole sont tous deux associés à une seule description météorologique. D'autres fois, une seule lettre ou un seul symbole correspond à une situation météorologique. Le tableau ci-dessous énumère les symboles communément utilisés dans les registres météorologiques. 

Abréviations de Beaufort Symboles internationaux Signification
b ... Ciel clair, sans nuages. 
c ... Ciel nuageux, présence de nuages détachés les uns des autres.
... weather symbol Ciel complètement couvert.
... weather symbol Air calme. 
d ... Pluie fine. 
f weather symbol Brouillard. 
... weather symbol Brume (ou brume sèche) causée par la vapeur condensée dans l'air.
... weather symbol Brume de poussière.
... weather symbol Fumée. 
g ... Ciel sombre. 
h weather symbol Grêle.
... weather symbol Grésil. 
l weather symbol Éclairs.
p ... Averses passagères. 
q ... Grain. 
r weather symbol Pluie continue.
s weather symbol Neige.
... weather symbol Averses de neige. 
... weather symbol Cristaux de glace. 
... weather symbol Poudrerie. 
... weather symbol Orage.
u ... "Mauvais temps", d'apparence menaçante. 
... weather symbol Visibilité inhabituelle d'objets lointains. 
w weather symbol Rosée. 
... weather symbol Gelée blanche. 
... weather symbol Givre. 
... weather symbol Verglas.
... weather symbol Vent fort. 
... weather symbol Halo solaire. 
... weather symbol Couronne solaire. 
... weather symbol Halo lunaire.
... weather symbol Couronne lunaire. 
... weather symbol Arc-en-ciel.
... weather symbol Aurore.

Notes sur les abréviations et les symboles 


>> Exposants

Le degré d'intensité d'un phénomène est parfois indiqué par l'exposant 0 ou 2 accolé au symbole ou à la lettre.  

>> « b »

La lettre « b » indique un ciel clair lorsqu'elle n'est pas accompagnée d'autres lettres ou symboles. Au départ, l'abréviation a été choisie puisqu'un ciel clair est habituellement bleu durant la journée. La lettre « b » peut pourtant désigner un ciel clair durant la nuit ou durant tout autre moment où, pour une raison quelconque, le ciel est clair sans être bleu. 

>> « bc »

L'abréviation « bc » indique la présence de quelques nuages clairsemés dans un ciel majoritairement clair. 

>> « c »

La seule lettre « c » indique la présence de nuages séparés par des zones de ciel clair. Il n'est pas nécessaire que les zones nuageuses soient plus importantes que les zones claires. 

>> Brouillard - « f »

La lettre « f » est utilisée lorsque l'observateur est complètement entouré de brouillard.

>> Brume ou brume sèche

Le symbole représentant la brume ou la brume sèche n'est utilisé que lorsque ces dernières, constituées de vapeur d'eau condensée, réduisent la visibilité de l'observateur.  

>> Brume de poussière

Le symbole représentant la brume de poussière indique une réduction de la clarté du ciel par des particules de poussière suspendues dans l'air. 

>> « d » et « p »

La lettre « d », qui signifie « pluie fine », indique que la pluie se compose de très petites gouttes. Il peut s'agir d'une pluie passagère ou continue. La lettre « p », qui signifie « averses passagères », indique que la pluie tombe sous forme d'averses fréquentes, mais de courte durée. Ces averses peuvent être faibles ou fortes. 

>> « r »

La présence de la lettre « r » dans la colonne « weather » indique qu'il pleut, sans impliquer que les gouttes soient particulièrement petites (comme pour une pluie fine). La lettre « r » indique une pluie relativement continue (qui n'est pas fréquemment interrompue), sans qu'il s'agisse nécessairement d'une pluie de longue durée. 

>> « q »

La lettre « q » indique la présence d'un ou de plusieurs grains, soit des vents forts de courte durée. La combinaison de lettres « pg » indique un grain accompagné de pluie. 

>> « g » et « u »

La lettre « g » indique un ciel qui est sombre, mais qui n'est pas nécessairement menaçant. Cependant, la lettre « u », qui signifie « mauvais temps », implique un ciel qui est menaçant, mais qui n'est pas nécessairement sombre (l'absence du soleil n'étant pas un facteur de risque). 

>> Grêle - « h »

La lettre « h » et le symbole qui l'accompagne indiquent la présence de grêle. Les particules de glaces doivent avoir une structure cristalline, mais peuvent être grosses ou petites. 

>> Grésil

Le symbole du grésil est utilisé lorsque les particules de glace n'ont pas de structure cristalline et sont aussi petites que de la neige roulée. Lorsque le grésil s'accompagne de pluie, on l'appelle plutôt « giboulée ». 

>> Averses de neige 

Ce terme indique la présence de chutes de neige passagères. La présence d'un exposant peut impliquer une averse très légère ou très forte. 

>> Cristaux de glace 

Ce phénomène implique la formation instantanée de cristaux de glace qui semblent flotter dans les airs et qui scintillent sous les rayons du soleil. On peut principalement les observer lorsque le ciel est dégagé et qu'il gèle à pierre fendre. 

>> Visibilité d'objets lointains. 

Ce phénomène peut se produire lorsque le ciel est clair ou nuageux. En effet, on l'observe plus fréquemment lorsque le ciel est d'apparence menaçante. Il survient généralement entre de fortes averses de pluie. Le phénomène de visibilité était autrefois représenté par la lettre « v ». Dû à la ressemblance de cette dernière avec le symbole du verglas, adopté par le Congrès de Vienne, on lui accole maintenant le symbole ci-dessus.  

>> Éclairs - « l »

Ce symbole indique la présence d'éclairs sans tonnerre.  

>> Givre

Dépôt de glace sur les arbres et sur d'autres objets lorsque la température se réchauffe après un grand froid. 

>> Verglas

Dépôt de glace provenant de la congélation immédiate de gouttes de pluie sur le sol, sur les arbres et sur d'autres objets. Le verglas se distingue du givre, ce dernier provenant plutôt de la condensation de la vapeur et n'ayant pas l'apparence compacte et lisse du verglas. 

LIRE LE REGISTRE 


Pour de plus amples informations sur la façon dont les observations étaient notées, référez-vous aux normes météorologiques originales suivantes.